Pourquoi avoir besoin d’opter pour des bonnes résolutions ?

 

Comme beaucoup, je suis sensible aux fins et aux débuts d’années. Mon cerveau est pourtant bien au courant : le fil des minutes ne va pas s’arrêter entre le 31 décembre et le 1er janvier. Aucune porte ne va s’ouvrir ou se fermer. La dimension dans laquelle j’évolue ne va pas se transformer. Et pourtant, j’envisage toujours un avant et un après 31 décembre.

Les premiers jours de janvier revêtent alors cette énergie particulière, cet éclairage qui leur est propre. C’est l’époque des nouvelles résolutions qui s’envoleront rapidement, dans la plupart des cas, dans le pays des résolutions non tenues.

Bien entendu, le calendrier des bonnes résolutions est grand ouvert. Si le début d’année est propice aux changements programmés, il est possible de se fixer des bonnes résolutions à tout moment.

À l’automne 2017, j’ai décidé d’en prendre une, que j’ai réussi à tenir jusqu’à aujourd’hui.

 

La motivation comme déclencheur

 

Il y a d’abord eu un déclencheur, une motivation forte, puis je me suis projetée vers un après. Cet après, je l’ai imaginé. J’ai visualisé les points positifs, ce que cela m’apporterait et apporterait à mon entourage proche.
Cet idéal n’avait rien du fantasme. Pour l’atteindre, je me suis fixée des mini objectifs quotidiens réguliers pendant plusieurs mois.

Il est convenu de prévoir des récompenses lorsque l’on progresse. Pour moi, elles étaient quotidiennes dans la mesure où je n’avais jamais envisagé l’activité “rangement” sous un angle positif.

Et oui, vous l’avez compris… Ma bonne résolution de l’automne 2017 concernait le rangement.

 

Le déclic : une vidéo

 

Il s’agissait d’une conférence sur le Home Organising. Elle se suffisait à elle-même pour me faire enfin comprendre l’influence qu’avait l’environnement dans lequel j’évoluais sur mon équilibre et sur celui des miens.

Jusqu’alors, j’avais coutume de dire pour plaisanter : « Les objets sont vivants et ils sont plus forts que moi ». Je plaisantais de mon encombrement tout en ressentant un malaise. « C’est quand même facile de ranger ! », c’est ce que j’entendais depuis mon enfance. Je me sentais impuissante, terrassée par le poids des objets.

Après avoir visionné la conférence d’Élodie Wery, j’ai compris que le rangement n’était pas inné. J’ai aussi compris que l’on pouvait avoir des aptitudes plus ou moins marquées dans ce domaine, comme dans le domaine de la chirurgie, de la pâtisserie ou dans la pratique du kayak par exemple.

 

J’ai compris que je pouvais faire bouger les choses

 

Je me suis aussi rendue compte que ce manque de compétence n’avait rien de définitif et que dans ce domaine, comme dans d’autres, il y avait matière à apprendre. C’était la grande bonne nouvelle, je venais de monter la première marche des bonnes résolutions.

Lorsque j’ai compris que je pouvais faire bouger les choses, j’ai pu me projeter sur un idéal qui n’avait rien de fantasmé.

J’ai imaginé l’influence que pourrait avoir un intérieur rangé sur moi, sur mon entourage. Pour aller vite : gain de place, économie de temps, récupération d’énergie. (En fait, j’avais bien sous-estimé cette partie !)

Puis, je me suis fixée de petites étapes quotidiennes pour y parvenir : deux fois vingt minutes maximum, sinon cela me demandait trop d’efforts (et oui, j’étais très atteinte par l’encombrement !).

 

Et la magie a opéré

 

Centimètres par centimètres, j’ai regagné mon intérieur et plus j’avançais, plus mon horizon s’éclairait. Mon esprit se libérait des « Il faut que je range ça, il faut que je rapporte ça, ha j’ai oublié de faire ça… » qui nous encombrent la tête et pompent notre énergie.

Les récompenses étaient là ; je respirais mieux chez moi, et mes proches aussi.

 

Je vous le confiais, ça a changé ma vie. Et vous, quelle(s) bonne(s) résolution(s) prendrez-vous pour l’année 2019 qui améliorera(ont) la vôtre ?

Photo by Darius Bashar on Unsplash

Retrouvez la vidéo de la chronique « les bonnes résolutions qui nous encombrent » enregistrée en live sur Osmose Radio

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer